« Pour beaucoup de joueurs de Tit Albert Dan Vilaz, le rôle du Vilazwa est ennuyeux, voire inutile. Que nenni avons-nous envie de dire, ce personnage étant certes simple, mais souvent déterminant dans le déroulement d’une partie, notamment durant les débats. Voici des pistes pour être un bon Vilazwa ! »

Description du Vilazwa

Le Vilazwa n’a aucune compétence particulière. Toutefois, pour l’incarner, le joueur doit faire preuve de beaucoup d’intuition, de perspicacité et de persuasion. Outre de débattre, son rôle est de découvrir et d’éliminer les Loups-Garous. De plus, le Vilazwa dispose d’une voix lors du vote de l’assemblée du village ayant lieu durant le jour, à chaque tour. D’ailleurs, il a également la possibilité de voter pour éliminer un joueur et d’être le Sefvilaz. Si la nuit, le simple Vilazwa ne fait rien à part réfléchir et revenir sur les événements et débats précédents, il attend que le jour se lève pour agir. Il peut bluffer ou prendre des risques pour tuer un loup pour préserver la tranquillité de son village.

Lancer le débat en tant que Vilazwa

Les Loup-Garous étant particulièrement doués pour détourner le débat, le Vilazwa ne doit pas hésiter à prendre le dessus, en lançant lui-même le débat. Cette action peut mener le jeu en défaveur de la partie adverse. Qui plus est, le Vilazwa n’a pas de grande responsabilité : il n’a rien à perdre !

Comment réagissent les autres joueurs face à votre vote ?

En face, il y aura autant de réactions que de joueurs différents. On distingue généralement 3 principaux types de réactions. Observez-les attentivement, puisqu’elles vous mettront la puce à l’oreille quant aux rôles de chacun, à condition, évidemment, d’être suffisamment intuitif.

Le mouton : il y a toujours un mouton prêt à suivre et à être d’accord avec tout ce que vous allez dire. Il s’agit généralement d’une tactique…

Le culpabilisateur : c’est quasiment systématique, lors d’un vote, il y aura toujours un joueur pour demander « Et pourquoi x est loup ? » tout en désignant un autre joueur… il ne s’agit aucunement de générosité, mais d’un coup calculé à l’avance… à surveiller de très près !

Le lèche-bottes : semblable au mouton, le lèche-bottes est fourbe. Il commence par aller dans votre sens, puis retourne sa veste pour vous faire culpabiliser. Parmi ses phrases fétiches, et surtout à surveiller, « je fais confiance à x » ou encore « je crois que t’as raison ».

On a voté contre vous ?

Surtout pas de « Tuez-moi, je ne sers à rien de doute façon » ou bien encore « Why ? Je suis juste un Vilazwa quoi ! ». Jouez le jeu à fond et défendez-vous, sans incriminer qui que ce soit, au risque de passer pour… un Loup-Garou !

En conclusion…

Il faut garder en tête que le Vilazwa est un rôle plus important qu’on ne veut bien le croire. Personnage essentiel durant les débats, il bénéficie d’un recul qui peut s’avérer redoutable pour abattre les ennemis.

La newsletter

No worries we hate spam

© Copyright - Atomic Games™